radio

Inauguration en fanfare pour les Récréâtrales 2012

Le premier ministre burkinabè Luc Adolphe Tiao a fait le déplacement pour l’inauguration de la plateforme festival des 7e Récréâtrales.

Un peu avant 20 heures, ce vendredi 2 novembre, les festivaliers se pressent dans les salles de spectacles installées dans la concession de quelques familles du quartier (Chez les Nikiema, Chez les Bationo et Nadembega…) pour suivre les premiers spectacles programmés dans le cadre de la soirée inaugurale des Récréatrâles 2012 : La Danseuse de l’eau, Songe d’une nuit d’été ou encore Al Mustapha. De leur côté, les organisateurs sont toujours dans l’attente de l’arrivée du premier ministre burkinabè, initialement prévue deux heures plus tôt. Alignées à l’entrée Sud du quartier Bougsemtenga, à Gounghin (Ouagadougou), elles sont une dizaine de personnes, autour d’Étienne Minoungou, le directeur du festival, à se tenir prêtes pour accueillir Luc Adolphe Tiao.

Le premier ministre Luc Adolphe Tiao et Étienne Minoungou au Cartel, le QG du festival.

Enfin, le cortège du chef du gouvernement vient s’immobiliser à l’entrée du quartier. Ses gardes du corps se précipitent pour lui ouvrir la portière. Après avoir sacrifié aux salutations d’usage, le premier ministre marque un arrêt devant le panneau géant où trône l’affiche de feu le Jean-Pierre Guigané, parrain à titre posthume de la 7e édition du festival. Il s’engage ensuite dans la rue en latérite, en direction de l’endroit retenu pour l’ouverture officielle de la cérémonie. Tout près de lui, journalistes et photographes se bousculent pour immortaliser l’événement.

La fanfare de l’armée exécute l’hymne national en l’honneur du chef du gouvernement. Puis Étienne Minoungou l’invite à écouter un poème récité par un enfant de 12 ans, qui met l’accent sur les maux de la société tels que la discrimination et la pauvreté. C’est ensuite au tour du directeur des Récréâtrales de prendre la parole. Après un mot de bienvenue à son hôte de marque, il exhorte les festivaliers à vivre pleinement cette semaine placée sous le signe du théâtre, saluant “le courage des acteurs et la beauté de leurs œuvres”. Alors qu’on s’attend à un discours officiel, Luc Adolphe Tiao reste muet. Le premier ministre est là comme témoin officiel mais il n’est pas un acteur venu dire des discours”, explique un membre du comité d’organisation du festival.

Vers 21 heures, les spectateurs commencent à sortir des premières représentations et à se répandre dans la foule. À l’espace Feeren, la pièce Et si je les tuais tous, Madame a été retardée à dessein. Luc Adolphe Tiao et ses collaborateurs prennent place. Le spectacle peut commencer. Une heure plus tard, le cortège officiel ressort. Face aux journalistes qui lui tendent leur micro, Luc Adolphe Tiao se montre laconique : Les acteurs que nous avons vus sur scène sont extraordinaires, on pourrait exporter cette pièce partout. Cette manifestation est unique au Burkina Faso. Cette année les Récréatrales sont dédiées à la mémoire de Jean-Pierre Guingané, qui était un très grand metteur en scène, un très grand homme de parole, et qui, malheureusement, nous a quittés brutalement. Aujourd’hui je suis heureux de voir que sa mémoire se perpétue à travers les Récréâtrales. Il restera dans l’histoire comme quelqu’un qui a apporté énormément au théâtre burkinabè.”

Tandis que le chef du gouvernement regagne son véhicule, la fièvre festivalière se répand dans Bougsemtenga.

Michaël Pacodi

Le reportage radio de Jim Moumouni Ouattara sur l’inauguration du festival.
(01’57”)

ouverture-finale-copie

Tags: ,

Une touche musicale rwandaise aux Récréâtrales

Dans le cadre de la journée “Focus” consacrée au Rwanda, la programmation musicale des Récréâtrales 2012 a fait appel au groupe Ikobe, venu de Kigali. Un alliage musical subtil entre traditions rwandaises et modernité qui a séduit les festivaliers…

Par Jim Moumouni Ouattara
(01’58”)

groupe-ikobe-copie

Tags: ,

“Et si je les tuais tous Madame”

À l’affiche de la soirée d’ouverture de la 7e édition des Récréâtrales, vendredi 2 novembre 2012, “Et si je les tuais tous, Madame”, du Burkinabè ARistide Tarnagda, est une peinture tragique des déboires vécus par les immigrés dans leur pays d’accueil.

Par Macodou Sarr
Montage et mixage: Mohamed Lamine Sawadogo
(02’57”)

rep_et-si-je-les-tuais-tous-madame-copie

Tags: , , , ,

Suivez les Récréâtrales avec l’équipe de CULTUR1.3

AFRICALIA Belgium & MEDIAFRICA.NET conduisent depuis début octobre 2012 une formation en “journalisme culturel / Thêâtre”, sous le nom CULTUR1.3.
Il s”agit de la troisième promotion de ce projet d”Africalia pour le renforcement de journalistes culturels d”Afrique de l”Ouest dans la spécialité théâtrale, après Bamako en 2008 et Ouagadougou en 2010.
La promotion CULTUR1.3 comporte 8 semaines de cours en ligne sur le théâtre et sur les fondamentaux du journalisme, et un atelier résidentiel de 5 jours dans le cadre de la Plateforme Festival des Récréâtrales à Ouagadougou.
La formation en ligne en est actuellement à sa 5ème semaine, consacrée à “la mise en scène”.
Du 2 au 6 novembre se tiendra l”atelier résidentiel de la formation.
12 journalistes culturels de l”Afrique de l”Ouest (3 journalistes du Bénin; 4 journalistes du Burkina Faso; 1 journaliste du Mali et 4 du Sénégal) participent à cet atelier. Ils seront encadrés par deux journalistes formateurs: Fernand Nouwligbèto du Bénin et Mehdi Ba du Sénégal; Ildevert Méda, homme de théâtre burkinabé, accompagnera aussi l”atelier comme personne ressource et expert du monde théâtral.
Suivez cette équipe CULTUR1.3 et suivez les Récréâtrales sur le blog Cultur”Afrique.
Toute radio et média qui souhaiterait des compte-rendus et des articles ou des clips audio sur cet évènement culturel exceptionnel de création théâtrale en Afrique que sont les Récréâtrales, peuvent prendre contact avec la coordination de la formation en écrivant à cultur13@gmail.com

“Salina”, pièce posthume de Sotigui Kouyaté

Dimanche 7 novembre 2010, le Centre culturel français de Ouagadougou abritait le spectacle Salina, de Laurent Gaudé, mis en scène par Esther Siraba Kouyaté. Une pièce initiée par Sotigui Kouyaté, décédé en avril, à laquelle sa veuve a tenu à donner vie lors des Récréâtrales, comme un hommage posthume…

Par Seydou Koné
Montage et mixage: Mohamed Lamine Sawadogo
(03’13”)

reportage-salina_seydou-kone

Tags: , , , , , ,

Théâtre initiatique

Au terme de la première représentation de “Paroles de forgeron”, lors des Récréâtrales 2010, le Camerounais Emil Abossolo-Mbo, qui en a assuré la mise en scène, revient sur les messages transmis par la pièce…

Par Seydou Koné
Montage et mixage: Mohamed Lamine Sawadogo
(04’13”)

interview_emile-abossolo_seydou-kone

Tags: , , , , ,

“Paroles de forgeron”, de KPG

Présenté lors de la soirée inaugurales de la plateforme festival Récréâtrales 2010, Paroles de forgeron, fruit d’un travail commun entre le comédien burkinabè KPG et le Camerounais Emil Abossolo-Mbo, qui en assume la mise en scène, offre au public un voyage dans l’Afrique profonde et mystérieuse…

Par Seydou Koné
Montage et mixage: Mohamed Lamine Sawadogo
(03’17”)

reportage_paroles-de-forgeron_sedou-k

Tags: , , , , ,

“Champs de sons”, d’Emil Abossolo-Mbo

Avec Champs de sons, Emil Abossolo-Mbo retrace le parcours initiatique d’un enfant africain qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Incarnant successivement tous les personnages de ce spectacle déjà rôdé, il a séduit le public des Récréâtrales 2010…

Par Boukary Ouédraogo
Montage et mixage: Mohamed Lamine Sawadogo
(03’14”)

champs-de-sons_boukary-o

Tags: , , ,

L’étrange musée d’Athanase Kabré

Dans Le Musée Bombana de Kokologo, programmé lors de la 6e édition des Récréâtrales, le Burkinabè Athanase Kabré joue avec talent le rôle d’un conservateur de musée où sont exposés des objets improbables et surréalistes, issus de l’imagination des gens du village…

Par Christian Koné
Montage et mixage: Mohamed Lamine Sawadogo
(02’44”)

musae-bombana_christian

Tags: , , , ,

Théâtre à domicile

Pour sa 6e édition, la plateforme festival Récréâtrales 2010 innove en transformant plusieurs maisons du quartier Gounghin, à Ouagadougou, en salles de spectacles. Un moyen de rapprocher le théâtre de son public…

Par Boukary Ouedraogo
Montage et mixage: Mohamed Lamine Sawadogo

(03’50”)

racraactrales-dans-les-familles_boubakar

Tags: , , ,

Inauguration de la plateforme Festival Récréâtrales 2010

C’est parti pour les Récréâtrales 2010! Pendant près de deux semaines, Ouagadougou devient la capitale du théâtre africain à l’occasion de la plateforme festival Récréâtrales, dont l’inauguration a eu lieu jeudi 4 novembre. 

Par Serge Adam’s Diakité
(04′44”)

ouverture1

Tags: , , , ,

Navétanes culturelles à Kolda (Sénégal)

Les Navétanes sont des pratiques sportives informelles, très populaires au Sénégal, qui se déroulent en marge des fédérations pendant la saison des pluies (nawete en wolof). Parallèlement au volet sportif se tiennent aussi des Navétanes culturelles marquées par une compétition théâtrale entre associations culturelles de quartier.

La finale de la phase nationale des Navétanes culturelles, qui s’est déroulée à Kolda le 3 janvier 2009, a vu la victoire de l’ASC Jakarlo. Retour sur cet événement grâce à la rubrique culturelle de Jokko FM, radio communautaire basée à Rufisque (87.7 FM).

Émission du mardi 6 janvier 2009.
Présentation: Alexandre Lette

culture_hebdo_fr
(3′01″)

culture_hebdo_w
(3′38″)

Tags: , ,

 

novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Découvrez notre galerie photo 3D du
Festival du Théâtre des Réalités de Bamako

Dorcy Rugamba (“Bloody Niggers!”)Younouss Diallo (“Bloody Niggers!”)“Bloody Niggers!” (Dorcy Rugamba)“Bloody Niggers!” (Younouss DIallo)“Bloody Niggers!”“Bloody Niggers!” “Bloody Niggers!”L'entrée des Quartiers d'Orange“Caterpillar”

Catégories

RSS À propos du Festival des Récréâtrales

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.