L’Odeur des arbres: Récit d’une portée universelle

Antole Koama (Naba); Halimat Nikiéma (Chaïne)

De G à dr: Antole Koama (Naba); Halimat Nikiéma (Chaïne)

Un père est assassiné par sa fille cadette au motif qu’il constituait un frein à la construction d’une route bitumée. C’est l’idée force de L’odeur des arbres, un texte dramatique de l’Ivoirien Koffi Kwahulé mis en scène par la Française Isabelle Pousseur. Ce drame familial est une photographie de notre société capitaliste.

Flash back. Shaïne, sœur aînée revient dans sa ville Loropéni après 20 ans. Son objectif : se recueillir sur la tombe de son père déclaré mort en son absence. Son ex petit ami agité ne trouve pas les mots pour lui répondre. Elle apprend finalement de leur frère SJ que leur sœur cadette a exécuté leur père en complicité avec Naba le bourgmestre, son amant.

Des personnages désintégrés

La pièce a été jouée par six personnages. Seulement deux se tiennent droit dans leurs bottes. Il s’agit du balayeur très occupé à sa tâche et Shaïna malgré sa démarche boiteuse (et son départ qu’on lui reproche) tient un discours plus moraliste. Les plus tordus sont trois et forment un triangle de criminels. Zineké, la sœur cadette dans ses tenues élégantes et derrière son air imperturbable, est une manipulatrice. Elle va de crime en crime. Elle séduit le petit ami de sa sœur puis l’implique dans l’assassinat de leur père. Ayant assisté au meurtre de ce dernier, le frère cadet a perdu la tête au point de vouloir devenir Miss Loropéni ! Le bourgmestre dans sa fonction de chef – Naba en référence au nom du chef dans l’ethnie Mossi – n’est qu’un pantin aux ordres de sa maîtresse Zineké. Quant à l’enfant né de l’union de Zineké et du Naba, sans identité, traverse la pièce en courant…

L’intérêt au dessus de la morale

Safoura Kaboré ( Zinké)

Safoura Kaboré ( Zineké)

L’héroïne de cette pièce affichée est Zineké, l’air suffisant, véritable personnage faustien prêt à tout pour arriver à ses fins. En réalité, elle se réjouit de la construction de la voie grâce à laquelle les conditions de vie de ses concitoyens se sont améliorées. C’est pour cela qu’elle a autorisé l’exploitation de l’espace d’un lac asséché. Elle n’a aucun remord. Au contraire, elle pense qu’elle fait beaucoup de bien à sa communauté. Donc elle ne tolèrerait pas un quelconque reproche. SJ, comptant sur la promesse de Zineké de remporter la couronne de Miss Loropéni, accepte de tuer Shaïne. C’en était fini des obstacles.

Une photocopie de la société capitaliste

Ce texte de Koffi Kwahulé est une représentation assez fidèle de l’état du monde. Avec la mondialisation, les multinationales ont des pratiques dénuées d’éthique. Pour la construction d’infrastructures, on déplace des populations parfois sans dédommagement. Pour alimenter l’industrie alimentaire et cosmétique d’huile de palme, on détruit l’environnement et des espèces animales. Pour fournir l’industrie de l’informatique et de la technologie en cobalt des milliers d’enfants meurent dans les mines d’exploitation au Congo Kinshasa. Toute cette activité humaine a abouti à des catastrophes naturelles qui ont fait d’importants dégâts et beaucoup de victimes. Dans un environnement micro, on entend parfois qu’un individu a dû sacrifier l’un de ses parents pour faire fortune. Au nom d’intérêt soi-disant général, on tord de plus en plus le cou à la morale et à l’éthique.

La pièce semble faire la part belle au triomphe du capitalisme, du matérialisme, de la cupidité en somme. En même temps, elle évoque cette Afrique oisive, pleine de potentialités mais incapable de les développer. Spectacle hautement politique, le metteur en scène nous fait découvrir un monde du désenchantement, de la désillusion, et l’abdication de l’esprit du bon sens devant l’extension effrénée du matérialisme. Ne peut-on rien faire pour cette société qui court à grandes foulées vers le chaos ?

Hortense Atifufu (Togo/Burkina Faso)

Tags: , ,

30/10/2014 Non classé

Un commentaire to L’Odeur des arbres: Récit d’une portée universelle

  1. Un beau spectacle, et une bonne redaction de la part du jourliste. merci de nous donner l’éco de cette oeuvre Ecriture, mises en scene, interpretation.

  2.    UG le 01/02/2015

Laisser un commentaire

 

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Découvrez notre galerie photo 3D du
Festival du Théâtre des Réalités de Bamako

Catégories

RSS À propos du Festival des Récréâtrales

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.