Chemins d’exil

Par Davy Philippe Koutiangba

Mis en scène par Macodou Mbengue, “Le Clan du Destin”, de la compagnie sénégalaise Les Gueules Tapées, traite de l’émigration vers l’Europe. Une pièce qui fait écho à la thématique choisie pour cette neuvième édition du Festival “Théâtre des réalités”: “Migrations et migritudes”.

“Le Ventre de l'Atlantique”, de Fatou Diome, a servi d'inspiration à la pièce de Macodou Mbengue (© DNA - Bernard Meyer)

Sur un décor imaginaire censé représenter le bord de mer, trois comédiens dont une femme investissent la scène à tour de rôle. Dans l’attente d’un passeur, ces candidats à l’émigration rencontrent un prêtre traînant un cercueil. Tout un village l’a supplié de partir à la recherche du corps d’un de ses fils, disparu après avoir caressé l’espoir de gagner l’autre rive de la Méditerranée. Le prêtre attend que la mer veuille bien rejeter ce corps, parmi tant d’autres qu’elle a engloutis. Il pourra ensuite aller le présenter aux villageois afin que ceux-ci organisent une cérémonie funéraire.

Le Clan du Destin est inspiré de trois livres: Tu ne traverseras pas le détroit, de Salim Jay, Le Ventre de l’Atlantique, de Fatou Diome, et La Réclusion solitaire, de Tahar Ben Jelloun. Surfant sur une actualité brûlante, la pièce aborde la question de ces milliers de jeunes Africains qui, chaque mois, quittent nos côtes à bord d’embarcations de fortune dans l’espoir d’améliorer, par-delà les mers, leurs pénibles conditions de vie. Quoi de plus normal, pour la neuvième édition du Festival “Théâtre des Réalités”, que de l’inclure dans sa programmation? La thématique adoptée cette année, “Migrations et migritudes”, a aussi été alimentée, jeudi 4 décembre, par une conférence animée par le professeur Harouna Barry sur le thème: “Migrations et diversité culturelle”. Dans un dialogue avec la salle, celui-ci a amorcé une réflexion sur la capacité des migrants à préserver leur identité culturelle dans leur pays d’accueil.

Tags: , , , , , , ,

Un commentaire to Chemins d’exil

  1. Merci, Davy pour ton texte qui m’a a permis un tant soit peu de prendre connaissance de la l’histoire de la pièce. Cependant,je ne sens pas une nuance entre cette histoire et la mise en scène de la pièce.Même si la mise en scène est un eu plat, il faut le faire sentir. Il est vrai qu’il ne faut pas baisser une création artistique. En tant que lecteur, je voudrais vivre cette pièce si alléchante.
    Merci

  2.    Ahamadou Ouédraogo le 09/01/2009

Laisser un commentaire

 

décembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Découvrez notre galerie photo 3D du
Festival du Théâtre des Réalités de Bamako

Catégories

RSS À propos du Festival des Récréâtrales

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.