Jacques Deck, une vie dédiée à la culture

Par Christian Koné

Lors des Récréâtrales 2010, les festivaliers ont forcément croisé le regard de cet Européen corpulent aux cheveux blanc, la soixantaine bien sonnée, lunettes vissées sur les yeux. Comme si il avait le don d’ubiquité, le Belge Jacques Deck est en effet omniprésent sur le site, accueillant les spectateurs à la porte de chaque salle de spectacle ou presque, du CDC au CCF en passant par la rue piétonne du village du festival. Cet amoureux du théâtre est le bras droit d’Étienne Minoungou, le promoteur de la plus grande  manifestation théâtrale du Burkina.

Jacques Deck est lié depuis de nombreuses années au spectacle vivant. Ce fils de militaire, dernier d’une fratrie de six enfants, a débuté comme instituteur avant d’être amené à s’occuper du bar dans un petit théâtre expérimental. Du comptoir, il passe à la régie, et sa carrière dans le monde des planches se fait plus sérieuse.

Il crée ensuite le Centre dramatique de Liège, avec lequel il expérimentera le théâtre-action, surfant sur la vague de la révolution de mai 68. Imprégné des idées socialistes, Jacques Deck contribue à la création de pièces aux titres évocateurs: Ainsi va le monde, il ne va pas bien, Une jeunesse que l’avenir inquiète, Étranger, qui es-tu (une pièce sur l’immigration visant à dénoncer le racisme de ses compatriotes)…

En mai 1969, il n’a que 28 ans lorsqu’il devient le directeur du Centre culturel de Seraing, dans la “banlieue rouge” de Liège. Actif et imaginatif, il y programme le théâtre américain. Des chanteurs québécois et chiliens sont également invités à s’y produire, à une époque où il n’existe pas de connexion véritable entre ces pays et la Belgique. Dans le même  temps, Jacques Deck pense à des coproductions et se lie avec le Théâtre botanique, structure qu’il est amené à gérer à la mort de son directeur. Mais il n’y fait pas de vieux os. “Ce n’est pas intéressant de diriger, car on ne travaille pas: on dirige”, glisse-t-il avec ironie. “J’ai voulu retravailler, et je me suis retrouvé à la Francophonie.”

À l’Agence de la Francophonie, il est notamment chargé de la circulation des spectacles, de l’aide aux entreprises phonographiques, des Jeux de la Francophonie ou encore de la supervision du Marché des arts du spectacle africain (Masa), créé en 1993. C’est lui qui défend et obtient la participation au Masa de tous les pays d’Afrique et de l’océan Indien. Pour Jacques Deck, même si le Masa ne marche plus, sa succession est toute trouvée, avec la floraison de divers festivals sur le continent, dont les Récréâtrales qui reste une de ses occupations préférées, avec le Projet Haïti. Ce programme est destiné à aider des artistes de l’île à participer à des résidences en théâtre, sculpture, musique, danse, littérature, cinéma… L’objectif étant de mieux diffuser les produits culturels issus de ce pays meurtri par les catastrophes naturelles. Jacques Deck et ses amis financent ce projet grâce, en partie, aux recettes des expositions-vente d’œuvres cédées par des artistes belges.

En dépit de ses multiples occupations, Jacques Deck trouve encore du temps pour conseiller le président des Jeux de la Francophonie. Il sait aussi consacrer du temps à sa femme et à ses deux fils, qui ont choisi de s’investir dans le monde de la culture: l’un est régisseur et l’autre organise des expositions interactives. “Je n’ai jamais eu de regrets. Si vous travaillez dans le spectacle vivant, c’est une question de personnes, de contexte politique. Là où je suis, je fais comme je peux pour que ça évolue.” Jacques Deck est convaincu que dans la culture, rien n’est jamais gagné: il faut travailler tout le temps. C’est le leitmotiv de cet homme “obsédé par l’interculturel”.

Tags: , , , , , , ,

19/11/2010 récréatrales

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

 

décembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Découvrez notre galerie photo 3D du
Festival du Théâtre des Réalités de Bamako

Catégories

RSS À propos du Festival des Récréâtrales

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.