Ajouter un tag

Mort pour un os

Par David Sanon
Photos: Frédéric Ilboudo

Dans la nuit noire de Sabalibougou, charmant quartier populaire de la ville de Bamako, une longue file de personnes exténuées traverse les spectateurs pour rejoindre la scène, qui représente un camp de réfugiés. Tandis qu’ils s’installent, une ambiance festive s’empare du camp où une tente rapiécée sert à la fois d’école, d’église et de mosquée. Autour de la petite orpheline Doroto, une vendeuse de dolo, la communauté, traquée par la guerre, reprend goût à la vie.

Mise en scène par Issaka Sawadogo, la pièce est l’adaptation du conte L’os de Mor Lam, du Sénégalais Birago Diop. Ce récit dénonce des tares telles que l’égoïsme et le nombrilisme entre deux personnes tenues par des engagements sociaux antagonistes. La fraternité de case, encore appelée “bokk nbar”, est plus forte que la fraternité de sang. Circoncis sur le même mortier, les deux personnages sont obligés de se soutenir et de se rendre mutuellement secours. › Lire la suite

Tags: , , , , ,

 

décembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Découvrez notre galerie photo 3D du
Festival du Théâtre des Réalités de Bamako

Dorcy Rugamba (“Bloody Niggers!”)Younouss Diallo (“Bloody Niggers!”)“Bloody Niggers!” (Dorcy Rugamba)“Bloody Niggers!” (Younouss DIallo)“Bloody Niggers!”“Bloody Niggers!” “Bloody Niggers!”L'entrée des Quartiers d'Orange“Caterpillar”

Catégories

RSS À propos du Festival des Récréâtrales

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.