Conte

KPG, fils de forgeron et conteur de talent

Par Issa Mossi

Il s’appelle Kientega Pingdéwindé Gérard. Mais au Burkina, on le connaît sous son nom d’artiste: KPG. À 32 ans, il conquiert le public par sa maîtrise de l’art du conte…

Une cour pas comme les autres. Des arbres sur lesquels sont accrochées des ampoules éclairent une scène faite de deux podiums, nous donnant l’impression d’être au milieu d’une forêt au clair de lune. Deux petits poussins blancs se pavanent tranquillement d’un bout à l’autre de la scène. Tout autour, des spectateurs, oreilles tendues, yeux ouverts, prêts à boire les Paroles du forgeron, un conte théâtralisé écrit par KPG et mis en scène par Emil Abossolo-Mbo.

Sur la scène, deux musiciens et un conteur, qui chantent et dansent. Celui qui raconte l’histoire, c’est Kientega Pingdéwindé Gérard, connu sous le nom de KPG: trois lettres qui sonnent comme le KGB de l’ex-Union Soviétique. Mais KPG, lui, n’est pas un espion: c’est un initié rompu à l’art de la parole, qu’il va rechercher dans les méandres des traditions ancestrales. “Déjà élève, il avait des talents pour réussir dans la vie artistique”, se rappelle Michel Saba, son ancien professeur de français. › Lire la suite

Tags: , , , ,

 

décembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Découvrez notre galerie photo 3D du
Festival du Théâtre des Réalités de Bamako

Dorcy Rugamba (“Bloody Niggers!”)Younouss Diallo (“Bloody Niggers!”)“Bloody Niggers!” (Dorcy Rugamba)“Bloody Niggers!” (Younouss DIallo)“Bloody Niggers!”“Bloody Niggers!” “Bloody Niggers!”L'entrée des Quartiers d'Orange“Caterpillar”

Catégories

RSS À propos du Festival des Récréâtrales

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.