françafrique

“Elf, la pompe Afrique” (extrait vidéo)

Cultur’Afrique a déjà consacré plusieurs articles à la pièce du Français Nicolas Lambert, Elf, la pompe Afrique, qui a donné lieu à une représentation aux Quartiers d’Orange, à Bamako, après avoir tourné au Sénégal puis au Mali dans le cadre de la Caravane des Réalités. Nous vous en proposons aujourd’hui un extrait vidéo diffusé sur la chaîne française indépendante Zaléa TV lors de la “Nuit contre la Francafrique”

http://www.dailymotion.com/videox2sss7

Tags: , , , , , , ,

En harmonie

Par Fatou Kiné Sène

À Bamako, à l’occasion du Festival “Théâtre des réalités”, le chanteur et guitariste sénégalais Seydina Insa Wade rythme les “suspensions d’audience” dans la pièce “Elf, la pompe Afrique”, de Nicolas Lambert. L’ancien contrebassiste de Rio Sextet est aussi acteur et auteur de musiques de films. Entre ces trois passions, qu’il exerce à Paris, le guitariste ne voit qu’une harmonie de l’art.

Aux Quartiers d'Orange, à Bamako, lors d'une “interruption d'audience” de la pièce de Nicolas Lambert.

En 1966, au Festival des Arts de Dakar, Seydina Insa Wade avait imposé un style controversé: le folk chanté en wolof. Depuis, il a fait voyager ses sonorités acoustiques sur la scène musicale mondiale. Dans le cadre de la Caravane des Réalités et du festival de théâtre éponyme, qui se tient à Bamako du 1er au 7 décembre 2008, l’ancien chanteur-guitariste du groupe Xalam épaule le comédien Nicolas Lambert dans le cadre de la pièce Elf, la pompe Afrique. Guitare en bandoulière, son éternel chapeau noir vissé sur la tête le musicien sénégalais joue sur scène lors des suspensions d’audience.

À travers ses notes de folk, il dénonce en wolof les relations biaisées entre la France et l’Afrique. Dans cette pièce engagée il instruit en musique le procès de la société pétrolière française, qui pompe l’or noir africain comme le moustique aspire le sang. Elf, la pompe Afrique, c’est, pour Seydina Insa Wade, la “bombe Africa”: “C’est une bombe pour le continent qui a débuté avec le Général de Gaulle, s’est poursuivie sous François Mitterrand et continue actuellement avec Nicolas Sarkozy”, constate-t-il. › Lire la suite

Tags: , , , , , , , , , , ,

L’acte de foi d’un comédien engagé

Par Sessi Tonoukuin

En première à Bamako, la pièce Elf, la pompe d’Afrique a été jouée mercredi 3 décembre sur les planches des Quartiers d’Orange. Ce procès de la politique néocolonialiste de la France en Afrique (la “Françafrique”), dont les textes sont tirés des propos réellement tenus en 2003 devant le tribunal parisien chargé de juger les principaux responsables de la firme pétrolière, a été mis en scène par le Français Nicolas Lambert. Une expression du théâtre documentaire sur fond d’or noir…

Le décor est simple. Un baril qui sert de pupitre au juge, au milieu d’une scène circulaire avec un présentoir de cartable. Trois portraits en couleur des présidents français De Gaulle, Mitterrand et Chirac, accrochés à un poteau noir et surmontés par une balance sur le côté jardin. Un comédien qui entre successivement dans la peau de cinq personnages. Voici l’arsenal scénographique choisi par Nicolas Lambert pour instruire à charge, condamner et enfin dénoncer la politique de domination indirecte de la France sur ses anciennes colonies d’Afrique. “Elf a été créé pour maintenir l’Algérie et les rois nègres dans l’orbite française par le biais du pétrole. Avec les Algériens, ça a capoté. Avec les rois nègres, ça se poursuit”, explique au tribunal, sans le moindre état d’âme, Loïk Le Floch-Prigent, président d’Elf de 1989 à 1993. › Lire la suite

Tags: , , , , , ,

Bloody Niggers !

L'acteur Younouss Diallo (© F. Ibouldo)

Il n’est pas si courant qu’une pièce mettant en lumière les massacres coloniaux, et en particulier les méfaits de la “Françafrique”, soit joué sur les planches d’un Centre culturel français. Aujourd’hui installé en Belgique, l’acteur d’origine sénégalaise Younouss Diallo revient, pour CulturAfrique, sur la genèse de Bloody Niggers!, une pièce écrite par Dorcy Rugamba et mise en scène par Jacques Delcuvellerie…

Interviews recueillies par Hortense Atifufu, Bamadou Sanogo, Mohamed Lamine Maiga, Hamet Ba et Issa Coulibaly
Présentation: Elymane Nikiema
Montage et mixage: Mohamed Lamine Sawadogo
(12’47”)

(12’47”)

Tags: , , , , , , , , , , ,

Violation de domicile

Par Frédéric Ilboudo (Texte et photos)

Bloody Niggers! est un coup de poing porté au visage de la bonne conscience occidentale, qui pourfend tour à tour les États-Unis d’Amérique, une nation née sur le génocide des Amérindiens et qui a, plus récemment, déclenché le feu atomique contre le Japon tout en déversant des tonnes de napalm sur le Vietnam; la Belgique et son cortège de massacres dans le Congo colonial; mais aussi la France des Lumières, berceau des droits de l’homme, dont on oublie trop souvent que nombre de ses intellectuels, présentés comme des modèles d’humanisme, exprimaient un racisme caricatural.

Dans ce contexte, plus d’un observateur pouvait s’exprimer surpris d’une prise à partie aussi violente dans l’enceinte… du Centre culturel français (CCF) de Bamako! “Une telle pièce ne passerait pas dans un pays africain si les acteurs faisaient montre d’une même virulence à l’endroit de ce pays-là”, estimait un spectateur à la sortie du spectacle. › Lire la suite

Tags: , , , , , , ,

Le procès du “colonialisme pétrolier”

THÉÂTRE
“ELF, LA POMPE AFRIQUE”, DE NICOLAS LAMBERT

Par Fatou Kiné SENE

La Caravane des Réalités a pris son départ à Dakar en direction de Bamako. Vendredi 21 novembre 2008, au Centre culturel Blaise Senghor, le comédien Nicolas Lambert a présenté sa pièce “Elf, la pompe Afrique”: une satire des rapports entre la France et l’Afrique à travers le procès des anciens dirigeants d’Elf…

La pièce de théâtre Elf, la pompe Afrique dénonce les relations biaisées de ce que l’on appelle la “Françafrique”. Sur un ton ferme, le comédien français Nicolas Lambert charge le système français. Des dirigeants de la société nationale Elf sont accusés de détournement et d’abus de biens sociaux commis au détriment de la compagnie entre 1989-1993. Les ressources pétrolières de l’Afrique sont pillées et versées dans des “caisses noires”. Les fonds récoltés de l’or noir sont redistribués à des chefs d’État africains. L’auteur, engagé dans la pièce, livre un réquisitoire militant des rapports entre l’ex-métropole française et ses anciennes colonies africaines. Dans le rôle du président du tribunal, Lambert, vêtu d’un ensemble noir et d’un t-shirt rouge, prend position dans cette nébuleuse affaire pétrolière.

Vendredi 21 novembre, au Centre culturel Blaise Senghor, ils sont deux dans cette bataille. Le musicien Seydina Insa Wade joue lors des suspensions d’audiences. Il témoigne à charge à travers une chanson. Selon lui, “la pompe Elf est la bombe Africa”. › Lire la suite

Tags: , , ,

Nicolas Lambert ne jouera pas sa pièce dans les Centres culturels français

Par Fatou Kiné SENE

“Elf, la pompe Afrique” charge le système français. En réponse à cet engagement du comédien Nicolas Lambert, la pièce n’est pas soutenue par les autorités de l’Hexagone. La révélation en a été faite par l’auteur vendredi 21 novembre, à la fin de la représentation. C’est pourquoi, a-t-il affirmé devant le public venu assister à sa prestation au Centre culturel Blaise Senghor, “la pièce ne sera pas joué dans les Centres culturels français en Afrique”.

Le fait que le comédien joue successivement tous les personnages de la pièce s’explique, selon lui, par les moyens limités à sa disposition. “S’il y avait d’autres comédiens, il serait difficile pour moi de les faire voyager, de les prendre en charge…”, regrette Nicolas Lambert. Les représentations qui ont actuellement lieu au Sénégal sont rendues possibles grâce à la Caravane des Réalités, initiée dans le cadre du Festival “Théâtre des Réalités” de Bamako, dont la neuvième édition est prévue du 1er au 7 décembre 2008.

Après plus de trois cents prestations en Europe, “Elf, la pompe Afrique” n’a été jouée, en Afrique, qu’au Bénin et au Sénégal. Le Mali sera le troisième pays du continent à l’accueillir. Le spectacle incrimine aussi bien la France que l’Afrique, à travers ses chefs d’État. “On n’a pas besoin d’être en Afrique pour être choqué par les lois criminelles et le traitement inhumain subis pas les Africains qui empruntent les pirogues”, dénonce le comédien.

(Article écrit par Fatou Kiné Sene pour le quotidien sénégalais Wal Fadjri et édité par Cultur1 pour Cultur’Afrique.)

Tags: , , ,

 

novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Découvrez notre galerie photo 3D du
Festival du Théâtre des Réalités de Bamako

Dorcy Rugamba (“Bloody Niggers!”)Younouss Diallo (“Bloody Niggers!”)“Bloody Niggers!” (Dorcy Rugamba)“Bloody Niggers!” (Younouss DIallo)“Bloody Niggers!”“Bloody Niggers!” “Bloody Niggers!”L'entrée des Quartiers d'Orange“Caterpillar”

Catégories

RSS À propos du Festival des Récréâtrales

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.